Le Miroir aux alouettes : une évolution professionnelle bridée

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Etude de cas
evolution professionnel bridée 3

Eric*, chef de projet dans la société OMEGA*, a contacté THOTLOG pour être accompagné dans l’évolution de son parcours professionnel. Eric est salarié depuis 8 ans dans cette entreprise. Il est techniquement très compétent, rigoureux, responsable et reconnu dans son travail par ses collègues et sa direction.

Ayant le goût du challenge, Eric a pris conscience qu’il avait besoin d’évoluer professionnellement vers des fonctions à plus fortes responsabilités.

A plusieurs reprises, Eric a exprimé à sa direction sa volonté de faire évoluer son poste vers plus de responsabilités. Il a demandé de faire une formation pour valider des compétences managériales, et ainsi pouvoir évoluer vers un poste de responsable technique encadrant au sein de la société. La direction ne s’opposait pas sur le fond aux demandes d’Eric, mais elle lui répondait systématiquement que le moment n’était pas favorable pour concrétiser son projet. Après trois années de demandes vaines, Eric a contacté THOTLOG pour avoir un soutien dans sa démarche d’évolution professionnelle au sein de son entreprise.

L’objectif de ce coaching professionnel était d’accompagner Eric pour lui permettre de trouver en lui les ressources pour convaincre son employeur que sa demande d’évolution de poste serait favorable à la croissance de l’entreprise.

THOTLOG l’aidera à faire le bilan des actions menées jusque là pour atteindre ses objectifs. Et à identifier ce qu’il n’avait pas encore fait dans son projet d’évolution pour pouvoir convaincre sa direction. THOTLOG l’accompagnera à définir son plan d’action pour arriver à un résultat concret avec sa direction.

Malgré tous les efforts et l’investissement d’Eric, la direction ne souhaitera pas le faire évoluer.

Eric a pu par ce travail de coaching analyser la situation, prendre du recul et mettre au jour l’ambivalence incontestable de sa direction.

Il a par sa démarche personnelle poussé sa direction dans ses retranchements pour qu’elle s’exprime tant bien que mal sur son impossibilité à déléguer des responsabilités. Eric a pu constaté au final le jeu d’immobilisme de cette direction d’entreprise qui entretenait « le miroir aux alouettes », et s’enlisait dans un mode de direction rétrograde et archaïque.

Eric quittera quelques semaines plus tard la société OMEGA, pour être recruté par une grande société sur un poste à responsabilité tel qu’il le souhaitait

* par souci d’anonymat et de confidentialité, les noms ont été modifiés